Le site archéologique de Mackwiller

Rue de l'Ecole - Mackwiller

Vestiges du Mausolée
Le site antique de Mackwiller

Un site archéologique gallo-romain daté entre le 2ème et le 4ème siècle après Jésus Christ, a été découvert sur la commune de Mackwiller.
Ce site comprend les vestiges des thermes d'une grande villa gallo-romaine, d'un mausolée destiné à abriter la dépouille d'un personnage important et d'un sanctuaire dédié à Mithra.
Le culte de ce dieu oriental est très populaire chez les soldats romains.
Le propriétaire de la villa avait choisi ce plateau fertile pour y installer une exploitation agricole et artisanale d'une centaine d'hectares, comprenant une carrière de pierres, des mines de fer et une fabrique de tuiles.
Il a appelé son domaine : Masticone Villare, qui donnera son nom au village de Mackwiller.

Une villa gallo-romaine

La villa dont on ne connait qu'une petite partie, a livré les principaux vestiges découverts de Mackwiller.

Le terme villa désigne dans l'antiquité, un ensemble de constructions ayant une fonction bien précise : c'est une grande exploitation rurale, constituée de bâtiments résidentiels et agricoles.
La villa antique est au cœur d'un domaine cultivé appartenant à un riche propriétaire foncier.

La villa comprend deux parties bien différenciées :

  • une partie résidentielle, appelée « pars urbana » qui est réservée au propriétaire et à ses hôtes.
    Cette luxueuse résidence s'organise autour de l'atrium : une cour intérieure au centre de l'habitation abritant un petit sanctuaire dédié aux dieux domestiques.
    Les autres pièces s'organisent autour de cette cour centrale : le tablinium est le bureau de travail du propriétaire, le triclinium est la salle à manger comprenant trois lits et une table basse et les cubiculi sont les chambres à coucher.
    Dans la partie résidentielle de la villa de Mackwiller, se trouvaient les thermes, des bains privés témoignant du souci de confort et d'hygiène, caractéristique de l'antiquité romaine.
Thermes romains
  • une partie agricole, la « pars rustica », regroupe divers bâtiments annexes liées aux activités du domaine : écuries, moulins, pressoirs et logements pour les ouvriers et les esclaves.

La villa est entourée de champs de céréales ; blé, avoine, orge, du lin et du chanvre pour la fabrication du textile.
L'exploitation est administrée par un intendant, le villicus qui supervise le travail.

Le pasteur Ringel

L'importance du site antique de Mackwiller est révélée par le pasteur Ringel ; un amateur éclairé qui dirige les premières fouilles archéologiques au 19ème siècle.
Les fouilles, exécutées selon les normes de l'époque ; ont endommagé certains vestiges et perturbé les couches archéologiques car la pratique de relevés stratigraphiques n'était pas encore systématique.
Mais le pasteur Ringel était un excellent dessinateur et a effectué des croquis des vestiges dégagés et des moulages en plâtre des objets découverts.
Ces données enregistrées au cours de ces fouilles réalisées entre 1859 et 1862, sont conservées aux musées archéologiques de Strasbourg et de Saverne et servent encore aujourd'hui à l'étude archéologique du site de Mackwiller.
Les thermes, classés Monuments Historiques et le mausolée sont propriété du Département du Bas-Rhin.
www.alsace-bossue.net

www.pair-archeologie.fr

Thermes romains
Vestiges des Thermes