Notre-Dame de Neunkirch

5 rue Notre Dame - Friesenheim-Neunkirch

Au coeur du Ried, Notre-Dame de Neunkirch est un lieu de pèlerinage, où chaque année, entre 40 000 et 50 000 personnes assistent aux cultes célébrés dans ce havre de paix entouré de légende et de mystère.

Cyclotouristes à Neunkirch
D'une légende...

L'église Notre-Dame de Neunkirch, à mi-chemin entre Friesenheim et Witternheim, se dresse dans un cadre champêtre. Elle abrite la célèbre petite statuette en ivoire de la Vierge Marie, qui est à l'origine du pèlerinage.
Statuette
Elle est datée de la fin du 13ème, début du 14ème siècle. La légende raconte qu'un pâtre l'aurait trouvée. Par neuf fois, il l'aurait rapportée avec lui, et par neuf fois, elle serait revenue. C'est alors qu'il fut décidé d'élever une chapelle à l'endroit où la Vierge s'obstinait à revenir. Cette légende pourrait expliquer le nom Neunkirch (« neun » signifie « 9 » en allemand), même si la « nouvelle église » (« Neu kirch », neu signifiant toujours en allemand "nouveau") est une explication plus probable.

...au pèlerinage

L'église la plus ancienne, Notre-Dame, date de 1455 sous sa forme actuelle, comme en témoigne l'inscription du linteau. Elle a été modifiée en 1752 par l'installation de la chapelle des confessions  et l'agrandissement de la sacristie. Elle possède un chœur de style classique français du 18ème siècle avec un retable représentant l'Assomption de Marie. En 1820, un clocher à bulbe a été ajouté.
Panorama Notre-Dame de Neunkirch
La chapelle des Saints Auxiliateurs, édifiée en 1879, ne contenait qu'un grand autel pour des célébrations en plein air. L'église Ste Anne, terminée en 1891, protégeait désormais la foule du risque d'intempérie.
En 1913, l'évêque de Strasbourg confie la direction du pèlerinage aux Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Entre 1950 et 1960, le pèlerinage prend son aspect actuel, avec l'aménagement de l'esplanade et du chemin de procession. En 1987-88, une salle de pèlerins est ajoutée à l'ensemble.

Une Vierge particulière

Contrairement aux pèlerinages qui ont des sources d'eau soi-disant miraculeuses, Notre Dame de Neunkirch était invoquée comme protectrice des inondations saisonnières. Cette statuette de 12,3 cm de haut est en ivoire et d'après les historiens de l'art de facture parisienne. Le visage de la Vierge est d'une grande sérénité. Elle porte sur son bras gauche, l'Enfant-Jésus qui pointe sa main droite sur la Parole de Dieu. Cette représentation est unique dans les pèlerinages d'Alsace où l'on trouve majoritairement une piéta (Vierge Marie tenant dans ses bras le corps du Christ). C'est d'ailleurs par mimétisme avec ces autres lieux, qu'une piéta a été installée dans la seconde chapelle, au 19ème siècle.