Fort de Mutzig

Fort Kaiser Wilhelm - Mutzig

Fort de Mutzig : Batterie 1
Stratégie de défense

Le jeune empereur allemand Guillaume II est conscient de la nécessité de protéger les nouvelles provinces d'Alsace-Lorraine acquises au lendemain de la victoire de 1870. En janvier 1893, il décide de fortifier la colline de Mutzig par un fort militaire devant protéger la plaine du Rhin contre une offensive française en Alsace.

Visite du Maréchal von Hindenburg au fort en 1918
La technologie moderne

Le fort est baptisé en juin 1894 : « Feste Kaiser Wilhelm II » : le fort de l'Empereur Guillaume II. Entre 1896 et 1904, les ingénieurs allemands le dotent de technologies révolutionnaires qui font du fort de Mutzig un prototype des fortifications militaires allemandes du 20ème siècle.
Tourelle arrière
Une fortification éclatée

La trop forte concentration des éléments vitaux du fort : artillerie, observation, casernes, commandement, centrale électrique, cuisine, est remise en cause lors de la planification du 3ème fort au Nord-Ouest. La « Feste » : fortification éclatée est mise au point et inventée à Mutzig. Elle se compose d'ouvrages spécialisés entièrement enfouis et reliés par des galeries souterraines, des batteries, des observatoires, des postes de commandement, des casernes à l'épreuve des bombes...
Fort de Mutzig : Batterie 1
Galerie souterraine
Le béton

Construit en 1893, le fort Est, d'abord réalisé en brique et pierre de taille, sera complètement recouvert d'une dalle de béton d'1 mètre d'épaisseur et le fort Ouest datant de 1895, est entièrement bétonné.
Galerie souterraine
Le cuirassement

Le fort Est, doté des 4 premières tourelles pour obusier de 150 mm, d'une tourelle d'observation et de 3 cloches d'observation blindées, constitue le premier emploi systématique de cuirassement en fortification allemande.
Tourelle d'observation
L'électricité

Le fort de Mutzig est la première fortification dotée d'une centrale électrique destinée à fournir le courant électrique pour l'éclairage, la ventilation, les pompes, etc... L'existence même du Fort de Mutzig dissuade toute opération militaire dans cette région. L'artillerie du fort tire sur Urmatt et Lutzelhouse en aout 1914 pour contraindre les troupes françaises à se replier. Le fort est intact lorsqu'il passe à l'armée française qui l'utilise comme poste de commandement arrière de la défense du Rhin. En 1944, les combats se concentrent autour du fort Est, qui porte quelques traces de combats, les installations fonctionnent encore jusqu'en 1947. L'association franco-allemande « Le Fort de Mutzig » travaille depuis 2007 à la recherche historique et à la valorisation de ce patrimoine commun. Pour les spécialistes en fortifications, le fort de Mutzig est le lieu d'invention et d'expérimentation des nouveaux concepts et technologies de fortification allemande et indirectement pour la Ligne Maginot ; pour le grand public c'est un site unique de découverte du contexte stratégique de l'Alsace germanique au tournant du 20ème siècle.
Bataille près du fort
Le Fort en chiffres

La taille du fort de Mutzig est exceptionnelle : 254 ha et 40 000 m2 de superficie habitable abritant : une garnison qui peut compter jusqu'à 6500 hommes, 22 canons de gros calibres d'une capacité de feu de 6,5 tonnes d'obus à la minute avec pas moins de 3 générations d'abris d'infanterie, 3 types de batteries, 2 modèles d'observatoires cuirassés, 2 types de périscopes...
C'est depuis le Fort de Mutzig en 1898, que la toute première liaison radio est établie avec Strasbourg, sur une distance de 30 km.

www.mutzig.net

Tranchée de tir
Coupe Batterie n°1