L'Ecole supérieure des arts décoratifs Strasbourg

1, rue de l'Académie - Strasbourg

Façade Ecole supérieure des arts décoratifs
Un esprit novateur

Située à la Krutenau, l'un des plus anciens quartiers de Strasbourg, l'Ecole Supérieure des Arts Décoratifs est construite en 1892. L'architecte municipal Ott, en dresse les plans lors des grands travaux d'urbanisation menés par les autorités allemandes après l'annexion de Strasbourg, l'édifice est réalisé par les architectes Herrmann et Roederer.

L'édifice se démarque des architectures germaniques monumentales de la place de la République. Il est en briques vernissées, un matériau moins coûteux que le grès, mais sa façade est composée de vastes baies éclairant les salles de cours.

Salle de classe de garçons en 1900
Le décor extérieur en céramique polychrome, a été conçu par les élèves de l'école des arts décoratifs à la fin du 19ème siècle et réalisé par les ateliers Elchinger de Soufflenheim. Il représente les allégories des trois Arts majeurs : l'Architecture, la Peinture et la Sculpture. L'Ecole Municipale des Arts Décoratifs de Strasbourg rompt avec l'historicisme et le monumental des édifices germaniques du quartier. Ses décors polychromes et les motifs ornementaux inspirés par la végétation annoncent le courant Art Nouveau qui se développera dans la première décennie du 20ème siècle.

Bureau de professeur en 1900
L'Art Nouveau à Strasbourg

L'Art Nouveau s'épanouit dans toute l'Europe entre 1890 et 1914. Ce mouvement artistique né en Angleterre, s'inspire d'abord de la nature qui est considérée comme la nouvelle esthétique. L'Art Nouveau trouve également ses influences dans le japonisme et le symbolisme.

Les qualités graphiques des plantes et du monde végétal inspirent la peinture, la sculpture, les lignes du mobilier mais aussi l'architecture. La pierre, la céramique et le fer forgé sont des matériaux couramment utilisés, les formes courbes sont privilégiées tout comme l'exubérance et l'orientalisme de l'ornementation.

A Strasbourg convergent les influences françaises et allemandes, et quelques édifices remarquables dans les quartiers de l'Orangerie et de l'Avenue des Vosges, témoignent encore de ce courant architectural et artistique du début du 20ème siècle.

Jardin
Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg :
www.esad-stg.org

Le « Circuit impérial » est disponible dans le guide des « Balades strasbourgeoises » du Moyen Âge à nos jours : l'architecture de la ville en 6 circuits, vendu par l'Office de Tourisme de Strasbourg.

Itinéraire du « Strasbourg impérial » (1870-1918) avec quelques constructions étonnantes « Art Nouveau ». Départ Office de Tourisme Place de la Cathédrale / 71 sites - 3h30.

L'Office de Tourisme organise également des visites-découvertes sur « l'Art Nouveau » avec un guide-conférencier. 03.88.52.28.28

www.ot-strasbourg.fr

Salle de classe de filles en 1900
Façade avant
Façade avant en 1900
Atelier de sculpture en 1900
Intérieur en 1900
Photo de classe en 1900