L'Abbatiale Saints-Pierre-et-Paul de Wissembourg

Avenue de la Sous-préfecture - Wissembourg

L'église Saint-Pierre et Saint-Paul, de style gothique, est la deuxième plus grande d'Alsace après la cathédrale de Strasbourg. Ce sont des nobles austrasiens, et non le roi Dagobert comme le répète depuis le début du 12ème siècle une tradition tenace, qui ont fondé vers 660 l'abbaye implantée sur une île de la Lauter.
Initialement disciples de saint Colomban, les moines adoptèrent la règle bénédictine au 8ème siècle. La prestigieuse abbaye impériale fut à son apogée du 11ème au 13ème siècle, puis déclina au point d'être remplacée en 1524 par un collège de chanoines, lui-même emporté par la Révolution.

Construction, reconstructions et restauration

Construite vers 1074 par l'abbé Samuel (et abritant une cloche fondue en 1466 par Hans Hüter), l'austère et massive tour carrée occidentale est tout ce qui subsiste de l'abbatiale romane, qui se trouvait à l'emplacement de l'église gothique actuelle.
En effet, vers 1265, l'abbé Edelin entreprit la construction du nouvel et imposant édifice gothique, dont le chœur et le transept furent achevés dès 1284, alors que le chantier de construction de la nef et des collatéraux se prolongea jusqu'au début du 14ème siècle.

Profusion et richesse des ornements

La vaste nef centrale, avec ses 60 m de long et ses neuf travées, est flanquée de deux bas-côtés symétriques et, côté sud, d'un collatéral supplémentaire prolongé en parvis. Le chœur, à chevet polygonal et sans déambulatoire, est éclairé par des baies à deux lancettes ornées de remarquables vitraux du début du 14ème siècle.
Avec sa tour octogonale, la croisée du transept appartient encore à l'époque romano-gothique. Dans le transept sud, grande rosace à huit pétales et fresques des 14ème et 15ème siècles, dont l'exceptionnel Saint Christophe de 11 m de haut.
A l'extérieur de l'église, le cloître de style gothique rhénan, du 14ème siècle, est resté inachevé. Les massives dalles funéraires des abbés des 14ème et 15ème siècles y ont été réunies.

Le Christ de Wissembourg

En 1880 a été découvert (dans le grenier de l'abbatiale ?) un petit vitrail de 25 cm de diamètre représentant le visage du Christ. Daté de 1065 environ, et considéré comme le plus ancien vitrail figuratif intact connu au monde, ce joyau de l'art roman est exposé au musée de l'Œuvre Notre-Dame à Strasbourg.